Radios (locales): quels nouveaux modèles de revenus ?

Avec Yann LEGARSON, responsable Marketing Digital pour Les Indés Radios.
(Retrouvez une version de cet édito en podcast à la fin de l’article)

Événementiel, publicité programmatique, productions d’émissions “brand content”… Certaines radios locales se diversifient pour compléter leur CA généré par les écrans publicitaires

Les Indés Radios est un groupement d’intérêt économique (GIE) qui rassemble 130 radios indépendantes de France, principalement des radios locales ou régionales commerciales qui ne sont pas affiliées à un réseau national. Pour Yann Legarson, responsable Marketing Digital du GIE, ces radios doivent trouver d’autres moyens de gagner de l’argent, et ne plus uniquement se reposer sur les revenus issus de la publicité nationale via les Indés Radios / TF1 Publicité et la publicité locale.

Aujourd’hui, l’essentiel des revenus d’une radio est assuré par la publicité

  • De plus en plus d’auditeurs fuient les écrans publicitaires
  • Les alternatives, des offres de streaming sans ou avec moins de publicités, se multiplient
  • Les contraintes légales rendent les spots difficiles à produire pour assurer une qualité satisfaisante

Faire mieux que les nouveaux concurrents sur le marché de la publicité locale

  • Rendre la publicité radio plus agréable à écouter : revoir les qualité des spots, alléger le nombre d’annonces au sein des écrans publicitaires, proposer des réclames plus créatives, etc.
  • Monétiser les nouveaux canaux de diffusion en IP : publicités en programmatique intégrées au sein des webradios et des podcasts, grâce au partenariat Indés - TF1 - Soundcast notamment
  • Développer l’événementiel (ex: les salons de RCA) avec des sponsors, ou bien se lancer dans le “naming” avec commercialisation d’espaces comme l’a récemment fait Contact FM (salle omnisports Contact Pavèle Arena à Orchies)
  • Créer des programmes pour des entreprises, des festivals, ou même des institutions, comme Normandie Trafic pour l’A88 (réalisé et enregistré dans les studios de Tendance Ouest — Normandie FM à Alençon)

Levier à étudier : le podcast

  • Toucher un autre public (recrutement d’auditeurs) et donc de monétiser une nouvelle audience
  • Prendre son temps, et produire des émissions sans les contraintes d’horloge
  • Valoriser un contenu produit pour l’antenne, s’éloigner du modèle de création de contenus “jetables” (diffusion one-shot) et donc mieux rentabiliser ses productions

Attention cependant à rester cohérent avec l’image de la radio et son positionnement. Voici une liste, non exhaustive, d’initiatives pertinentes du côté des Indés :

  • Top Music propose le “Mini Journal”, un podcast pour enfants qui résume les actualités alsaciennes chaque semaine
  • Alouette et son “Alouette Mag”, des entretiens avec les personnalités qui font bouger le Grand Ouest
  • Hit West propose des podcasts en lien avec Ouest France comme “Sans contrôle”, consacré à l’actualité du club de foot FC Nantes
  • Tendance Ouest a lancé sa plateforme de podcasts avec notamment “Scènes de crime en Normandie”, racontant les grandes affaires criminelles qui ont marqué la région normande

BONUS : Article listant 5 moyens de monétiser son podcast, à lire ou écouter ici.

En version audio : podcast Des Ondes Vocast

Lien web de l’épisode : https://www.vocast.fr/desondes/s2e6.html

Des Ondes Vocast

Contact : Twitter @AnthonyGourraud ou contact@vocast.fr

Vocast Project : Podcast / Radio - https://www.vocast.fr

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store