Radio & Innovation : ce qui pourrait changer les habitudes d’écoute

Photo by Jeremy Bishop on Unsplash

L’écoute de la radio via un poste FM en voiture ou à la maison reste l’usage principal de la consommation audio.
En effet, 85% des auditeurs emploient des supports traditionnels pour écouter la radio le matin : poste hi-fi, autoradio ou radio-réveil.

Mais, petit à petit, il y a des technologies qui pourraient bouleverser le comportement des auditeurs.

“Ok Google, je veux écouter les actualités”

Dorénavant le matin, au détriment de ma chaîne Hi-fi classique, je me surprends à parler à mon enceinte Echo (enceinte dopée à l’assistant vocal d’Amazon Alexa).
Petit à petit, j’ai pris l’habitude de me lever et de demander, naturellement et à voix haute :

Cela me permet d’écouter une playlist personnalisée où s’enchaînent les derniers flashs infos et éditos favoris de mes radios préférées, dans l’ordre que j’ai choisi.
Je n’ai eu à réaliser qu’une seule rapide configuration, pour déterminer les contenus et l’ordre désiré. Depuis, tous les matins, j’écoute :

Si je le voulais, je pourrais ajouter un horoscope, les résultats hippiques, ou même finalement un tout autre contenu — pas forcément produit par des radios, comme le “Topito Daily”.

Ainsi, tous les matins, qu’importe l’heure à laquelle je me lève, j’entends uniquement ce que je souhaites écouter, sans avoir à suivre la programmation dictée par les radios.

Je dois avouer que le nombre de contenus est assez limité, mais n’oublions pas qu’Alexa n’est disponible en France que depuis juin 2018.
Je dois aussi avouer que, oui, je suis un technophile… Je n’ai pas forcément le même comportement d’écoute que celui de “M. Tout-Le-Monde”.
Et ce n’est pas à la portée de tout le monde d’écouter la radio de cette façon là.
Mon article précédent faisait d’ailleurs le constat que la technologie autour des enceinte connectées ne faisait plus de buzz qu’elle n’avait d’utilités concrètes.

Cependant, la même fonctionnalité du côté de Google, existe.
Google Assistant, en plus d’être intégré au sein des enceintes Google Home, est présent également sous forme d’application sur smartphone.
Google Assistant est installé par défaut sur tous les smartphones Android. Et pour tous ceux qui ont un iPhone, sachez que la version iOS existe.

Ainsi, au lieu de le dire à son enceinte, on peut très bien dire à son téléphone :
“Ok Google, je veux écouter les actualités”, pour avoir le même résultat.
Et ça c’est puissant ! C’est donc beaucoup plus accessible en passant par l’application de l’assistant vocal, sur smartphone.

Du côté des apps…

Même si de moins en moins d’utilisateurs font l’effort de télécharger de nouvelles applications, le mobile reste un objet qui peut prétendre remplacer les postes de radio classiques.

L’application Les Croissants, issu d’un projet débuté peu avant l’été 2017, a été lancée publiquement en janvier dernier. L’initiative a même été récompensée au Salon de la Radio.
La proposition ? “Une matinale intelligente”.
L’équipe des Croissants produit tous les jours des flashs et chroniques de différentes thématiques (sports, jeux vidéos, cinéma, économie, internet, etc.). L’utilisateur quant à lui reçoit chaque matin une émission composée uniquement de rubriques suivant ses centres d’intérêts.
Ce qui fait qu’en théorie, les utilisateurs de l’application reçoivent tous une matinale différente, grâce à un algorithme qui assemble les brèves selon les goûts exprimés jour après jour.

Présenté également au salon de la radio en janvier, le projet Hack The Radio recommande des playlists de podcasts, en prenant la forme d’une messagerie.
On a pu découvrir aussi l’application Talkers, qui propose une expérience sociale d’écoute des podcasts. L’application n’est pas très connue, mais elle est prometteuse. L’app propose un fil personnalisé, des playlists de podcasts pour l’utilisateur, en fonction de ses abonnements et de ses précédentes écoutes.
Notons également EEKO, qui propose de recevoir des recommandations d’écoute par ses amis.

Les concepts d’ ”Audio augmenté”…

Il y a certes de nombreuses applications qui recommandent du contenu, qui génèrent des playlists en fonction des goûts de l’utilisateur…
Mais qu’en est-il de l’interactivité auditeur-producteur de contenus ?
Sachez qu’il y a des projets qui apportent plus qu’un simple fil sonore en finalité.

Saycaster par exemple est une plateforme qui permet de rendre un podcast interactif. A l’écoute d’un podcast avec Saycaster sur le web, des liens et des images au cours de la lecture d’un épisode s’affichent, en rapport avec ce qui est diffusé.

Quant à la cellule R&D de la BBC en Angleterre, ils planchent sur quelque chose de très prometteur : l’Object Based Media.
L’idée derrière l’Object Based Media est qu’au lieu de diffuser une émission au sein d’un seul même flux ou MP3, on l’envoie en plein de parties différentes (différents “objets”).
Ces différentes parties peuvent être les composantes même du son, les différentes pistes audios d’une émission. Ainsi, avec ce système, l’auditeur pourrait par exemple écouter un show avec un fond sonore de son choix parmi une sélection. Ou bien même écouter une émission en sélectionnant une pause musicale aux sonorités rock, alors qu’un autre auditeur de la même émission n’activerait aucune pause musicale.
J’aimerais tellement que cela existe concrètement de nos jours, notamment pour le podcast Affaires Sensibles de France Inter. Certains auditeurs apprécient les entretiens à la fin de l’émission et les pauses musicales, d’autres n’apprécient que le récit et l’entretien sans les pauses musicales… et moi je préfère écouter uniquement la partie “Récit”.
Cette différenciation pourrait être facilement faisable côté auditeur ; avec l’Object Based Media, nous pourrions tous paramétrer la forme dont on veut écouter l’émission.

Cet édito en audio : podcast “Des Ondes Vocast“

Lien web de l’épisode : https://www.vocast.fr/desondes/s1e1.html

Des Ondes Vocast

Vocast Project : Podcast / Radio - https://www.vocast.fr

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store