Qu’est-ce que “Web Monetization” ? Et en quoi est-ce prometteur pour les médias ?

Web Monetization : une spécification pour rémunérer les éditeurs sur le web

Principes et fonctionnements, avec Coil

  • Côté utilisateur : L’internaute utilise un service, un “Web Monetization provider”, capable d’envoyer les micropaiements aux sites web visités. Pour le moment, il n’existe que Coil.
    Coil propose un abonnement de $5/mois. Pour relier sa souscription Coil à son navigateur web, il faut installer l’extension “Coil”, ou bien installer Puma Browser sur mobile.
Les démarches à réaliser pour l’utilisateur — Source : https://coil.com/
  • Lorsqu’un membre de Coil visite un site web ayant intégré Web Monetization, Coil réalise chaque seconde un micropaiement équivalent à $0.0001 (ce qui revient à $0.36/heure). Ainsi, si 1000 personnes membres de Coil visitent chaque jour pendant 10 minutes un même site internet, les propriétaires de ce dernier recevront l’équivalent de $1800 chaque mois.
Les principes de fonctionnement de Coil — Source : https://coil.com/creator
Démarche côté éditeur : générer une adresse de paiement via Uphold, puis informer ce pointeur dans le code HTML des pages web.
Côté utilisateur : Exemple avec mon site vocast.fr, qui implémente Web Monetization. Quand la fenêtre est active, un micropaiement est effectué quasiment toutes les secondes.
Résultat : Les microtransactions apparaissent dans mon compte Uphold : je reçois bien l’argent des visiteurs du site vocast.fr abonnés à Coil !

Cas particulier : monétiser sa chaîne Youtube

Note : un éditeur n’est pas contraint de souscrire à un abonnement Coil. La partie “Membership” est celle concernant les utilisateurs membres de Coil.

Les intérêts d’un tel système, et les limites

Peut-on utiliser Web Monetization pour du “revenue sharing” ?

Projets analogues

  • Le navigateur Brave, qui reprend le code source de Chrome, paie ses utilisateurs pour les publicités qu’ils reçoivent en notifications. L’internaute choisit le nombre maximal de publicités qu’il accepte de voir par heure. Les réclames sont diffusées dans le respect de la vie privée. Les paiements sont effectués en jetons BAT, une cryptomonnaie basée sur la blockchain Ethereum. L’argent collecté par l’utilisateur peut servir à envoyer des dons aux éditeurs de son choix. Et sur le même principe que Web Monetization, il est aussi possible de rémunérer les différents sites web visités, proportionnellement selon les temps de visite. L’utilisateur a la possibilité d’exclure certains sites.
    Pour plus de détails, je vous invite à lire mon précédent article sur Brave.
  • Il existe aussi des plateformes rémunérant en cryptomonnaies par temps d’attention, pour des usages spécifiques.
    Par exemple pour les podcasts, Podcrypt repère les adresses Ethereum dans les descriptions pour rémunérer les créateurs en proportion du temps d’écoute total de chaque auditeur.
    Dans la même veine, le tag <podcast:value> de PodcastIndex (cf. la spécification) à informer dans le flux RSS pourrait permettre de réaliser des paiements avec revenue sharing en Bitcoin (plus de détails dans cet article de BrianofLondon).
view-source:https://www.brianoflondon.me/podcast2/brians-forest-talks-exp.xml

A propos

--

--

Vocast Project : Podcast / Radio - https://www.vocast.fr

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store