Le Paris Podcast Festival en résumé : écoutez, c’est comme la radio…

Du vendredi 18 au dimanche 20 octobre, le Paris Podcast Festival a eu lieu à la Gaîté Lyrique.
Cet événement est ouvert aux professionnels et aux amateurs ; pendant 3 jours se sont succédé conférences, enregistrements en public et rencontres avec des podcasteurs.

Voici mes réactions à chaud sur ce que j’ai pu entendre et voir au Paris Podcast Festival

Des chiffres, des chiffres… mais ont-ils du sens ?

Cette distinction n’a aucun sens et ce serait plus raisonnable de comparer l’écoute linéaire (FM, webradios, etc.) vis à vis de l’écoute à la demande (podcasts, livres audio, etc.).
La diversité des émissions produites par les radios va de pair avec la multitude des formats possibles via le podcast. Je pense même que s’inspirer de l’expérience et l’expertise des radios est clairement un plus pour tous ceux qui veulent se lancer dans le podcasting… Encore faut-il que les radios évitent d’imiter les nouveaux studios indépendants qui tendent à uniformiser le genre.

En tout cas, sans surprises, l’étude CSA / Havas présentée à l’ouverture du Paris Podcast Festival coïncide avec la dernière étude Médiamétrie à ce sujet.

  • Moins d’1 français sur 10 écoute chaque semaine des “podcasts natifs” (en revanche 18% écoutent des “podcasts radio”)
  • Les auditeurs de “podcasts natifs” sont avant tout de gros consommateurs de … radio ! 85% d’entre eux écoutent la radio FM, 76% des webradios, et 85% des “podcasts radio”.
  • Les habitudes d’écoute en radio et en podcast sont les mêmes : en majorité l’audience est plus au RDV le matin, ainsi qu’en fin de journée.
    Rien d’étonnant ; on écoute le média après le réveil, pendant qu’on se déplace ou en faisant du sport ou les tâches ménagères par exemple.
    C’est cette force qu’il faut exploiter : à l’heure où nous sommes tous pressés et préoccupés à rentabiliser notre temps, pouvoir s’informer, apprendre ou se divertir tout en réalisant des tâches non intellectuelles est primordial.
Enquête Havas-CSA octobre 2019

Structuration de l’écosystème

Ce regroupement est cohérent : il vise à mieux défendre les intérêts de ces studios, et a aussi pour but d’obtenir des fonds de soutien à la création. Le ministère de la Culture a annoncé à cette occasion le lancement d’une mission de réflexion pour accompagner le développement de la création sonore.

J’ai un peu peur que l’histoire se répète comme on a pu le connaître avec les créateurs sur Youtube (où ce sont finalement les mêmes qui en profitent, tout en étant juge et partie).

Mais le fait que le secteur se structure et que les créateurs puissent être rémunérés convenablement est une très bonne chose.

La mesure d’audience, l’éternel débat

Dans tous les cas, puisque les principales plateformes permettant d’écouter les podcasts (Apple Podcasts, Spotify, Deezer, etc.) ne suivent pas un standard unique comme NPR RAD, on ne peut pas obtenir les métriques intéressantes pour le secteur publicitaire. Seul le nombre d’accès au serveur hébergeant l’audio peut être mesuré.

Le podcast et la presse

Podcast business : stratégie des marques, développer son audience, monétiser ses productions

Oui, les marques ont un coup à jouer avec le podcast. Mais elles doivent faire avec le podcast ce que certaines font avec leur “blog” : de l’inbound marketing. Apporter du contenu intéressant pour son audience, et placer naturellement sa marque sans la mettre grossièrement au premier plan.
La réflexion à avoir vis à vis de sa cible en podcast est : Pourquoi s’intéresser à vous ? Apportez-vous aux potentiels auditeurs ce qu’ils attendent ?
Quant au fait de développer son audience, Maxime Piquette (CEO d’Ausha), qui a participé à un débat à ce sujet au Paris Podcast Festival, a très bien résumé ce qu’il faut faire. Tout est clairement expliqué dans son dernier article Medium que je vous invite à lire.
Pour la monétisation, je vous en ai déjà longuement parlé (cf cet article), rien de nouveau à ce sujet.

“Fictions audios” is the new “Feuilletons radiophoniques”

J’étais assis, dans le noir, concentré à écouter cette série audio, comme au cinéma (mais avec un casque). Production top, histoire intéressante, mais comment dire… J’ai du mal à écouter des choses sans faire une autre activité. Me poser pour juste écouter du contenu (sans image), ce n’est pas naturel pour moi. J’ai essayé d’écouter ce type de productions en conduisant par exemple ; impossible, je dois beaucoup trop me concentrer et je perds très vite le fil. Je ne sais pas si beaucoup de gens sont dans mon cas. Mais en tout cas, au vu du budget nécessaire pour créer de telles fictions audio, j’ai un doute sur la viabilité de ces formats sur le long terme.

Mais il y a quand même des raisons d’y croire. La première journée du Paris Podcast Festival a été conclue par une masterclass de Matt Lieber, co-fondateur de Gimlet Studio (racheté récemment par Spotify). Ce dernier a dévoilé que la série en sept épisodes Sandra allait arriver en France sous le titre de “Sarah”. Affaire à suivre.

Le porno audio, promis à un bel avenir

Les intervenants de cette table ronde : Antoine Bertin et Lélé (Voxxx), Stéphanie Estournet (CtrlX) et Alexis Himeros (Le son du désir).

A l’origine, ces podcasts étaient adressés aux femmes, mais il se trouve que des hommes également apprécient ce genre de contenus. Franchement, n’ayez pas honte, écoutez.

Lauréats INALAB & Palmarès 2019 de la compétition du Paris Podcast Festival

Le samedi, ont été présentés les 6 lauréats de l’appel à projets de l’INA 2019 dédié aux créateurs de podcast.
L’appel à projets INALAB 2019 de l’INA “encourage l’émergence de nouveaux formats de production audio pour une appropriation innovante de ses collections d’archives radiophoniques”.
Je vous laisse découvrir les 6 programmes sélectionnés, mais pour moi le résultat est décevant dans le sens où la fameuse “nouvelle écriture propre aux podcast natifs” est de mise. Dommage d’avoir des formes de production tournées vers le récit ou le questionnement de sujets sociétaux, et non des projets valorisant les archives radio elles mêmes, faisant découvrir et expliquer ce qu’était la radio jadis.

Conclusion

Et sinon, n’hésitez pas également à vous rendre aux autres événements en lien avec le podcasting : Le Salon de la Radio, PodRennes, etc.

Cet édito en audio : podcast Des Ondes Vocast

Ce podcast à écouter sur le site web de Vocast, Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify, Deezer, TuneIn ou sur n’importe quelle autre plateforme de podcasts (via ce lien RSS).

Des Ondes Vocast, le podcast sur le monde de la radio.

Vocast Project : Podcast / Radio - https://www.vocast.fr

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store